Catégories
Art de vivre Chemin-qui-a-du cœur

Le libre arbitre et la puissance du choix

« On a toujours le choix. On est même la somme de ses choix. »

Joseph O’Connor

Choisir d’être

Le libre-arbitre est le propre du règne de l’Humain.
Le libre-arbitre s’exprime par notre choix.
Choisir est le pouvoir de l’Humain.

Nous sommes définis par nos choix passés, mais nous avons la capacité de nous reprogrammer, en restructurant notre inconscient par de nouveaux choix. Tous ces choix du passé sont contenus dans nos mémoires.

Choisir d’être Amour, paix et joie, va réveiller toutes les mémoires contraires, et un conflit va naître en nous. La puissance du choix présent fait face à la résistance de nos choix passés. L’acceptation de nos mémoires va permettre de les aligner sur notre intention présente.

Choisir d’être, en conscience, c’est reprendre en main notre vie, là où notre inconscient dirigé dans le passé, par consentement.

La peur de choisir

Parfois, on préfère le statu quo, de ne pas choisir, par peur de faire le mauvais choix, par peur des conséquences, par manque de confiance.
En vérité, ne pas choisir est déjà un choix.

Dans le tarot de Marseille, il existe pour ce dilemme, la carte de l’Amoureux.

« L’hésitation du personnage est matérialisée par ses pieds, complètement écartés, et le buste, orienté vers une personne tandis que son regard se dirige vers l’autre. Ici, bien plus que le choix, c’est le doute qui est mis en avant, l’incertitude quant au bon chemin à prendre. » [*]

La réponse donnée à ce dilemme est dans la direction de la flèche de l’Ange, visant la main du second personnage, pointant le cœur du personnage principal. Le « bon » choix sera toujours le choix du cœur.

D’où l’importance, pour sortir de la confusion, d’établir le calme en soi, pour écouter la vibration de son cœur. Un choix positif sera manifesté par une vibration intérieure positive, et vice-versa.

La puissance du choix – Choisir un but

« Si vous voulez vivre une vie heureuse, attachez-la à un but, et non pas à des personnes ou des choses. »

Albert Einstein

Au fond, il n’existe que deux intentions de vie : être gouverné soit par la peur, soit par l’amour ; soit par l’ego, soit par le cœur. Sachant que l’intention définit le résultat (Loi de Causalité), pour ma part, mon but est de servir l’Amour inconditionnel. Il me semble que c’est le but le plus noble, et celui qui contient des fruits d’amour, de joie et de paix. La question quotidienne qui se pose est alors « comment servir l’Amour aujourd’hui ? »

Ce but est un refuge absolu, car il n’a pas de fin, peu importe ce qui se passe dans ma vie, il est à la fois un chemin et une destination.

Serment Sacré

Ritualiser un choix, par une cérémonie personnalisée, donne beaucoup plus de pouvoir à ce choix. Il n’est plus un « simple » choix, mais devient un choix sacré, imbibé d’un précieux respect. En cela, le serment est puissant parce qu’il a quelque chose d’absolu.

Parce que ce choix a plus de puissance dans notre inconscient, nous le respecterons naturellement davantage. Il deviendra une structure importante dans l’espace de notre inconscient, par son empreinte sacré et par sa répétition.

On peut ainsi se « reprogrammer » positivement, en établissant un serment de « toujours croire en soi », de « se respecter », de « servir l’amour », « d’adopter une vision positive de soi-même », « d’adopter une vision positive de la vie » …

Peu importe la forme du rituel, l’important est d’avoir un état d’esprit emprunt de sacré. Pour ma part, j’allume une bougie, un encens, médite et répète trois fois mon choix consciemment depuis l’intérieur de mon être.

La stratégie de l’ego pour exister

Lorsque nous grandissons, notre survie dépend de l’attention que nous captons autour de nous. Et c’est dans cette optique-là, que notre ego-de-survie mets en place une stratégie pour captiver de l’attention et exister aux yeux des autres. Cette stratégie (« Je dois être le meilleur », « je suis une victime, donc les autres vont venir », « Je suis un héros » …) est source de souffrance.

Je propose pour reprogrammer cette stratégie de l’ego d’établir un serment sacré sur notre façon d’exister : « Je choisis d’exister par l’accomplissement de mon âme. »

Partager cette page :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.