Catégories
Chemin-qui-a-du cœur Guérison

Comment ouvrir sa source d’amour intérieure ?

Faire briller sa propre lumière intérieure

« Nous souffrons de carences affectives lorsque nous ne nous aimons pas assez. Nous recherchons donc l’amour des autres pour arriver à nous convaincre que nous sommes aimables. »

Lise Bourbeau

S’aimer inconditionnellement, dans toute notre humanité, dans toute notre vulnérabilité, est la condition essentielle pour être autonome dans notre ressource d’amour intérieur.

S’aimer inconditionnellement, c’est ne plus d’attendre de l’autre qu’il nous aime, mais de l’aimer pour ce qu’il est, sans attente d’un amour, qu’on a déjà en nous. On ne projette plus notre attente d’amour sur l’autre, et on n’a plus besoin de demander de preuves d’amour.

« Ne pas trouver l’amour en soi, c’est être condamner à le chercher toute sa vie. »

Ne pas ouvrir cette source d’amour intérieure, c’est chercher toute sa vie l’amour des autres, la reconnaissance, et s’exposer à la souffrance lorsque ces moments de reconnaissances et d’amour prendront fin. C’est chercher sans cesse des preuves d’amour pour enfin s’aimer.
C’est la répétition d’un scénario, à la fin, toujours douloureux.

La clé : Ressentir

Cet amour inconditionnel pour nous-même, ne peut venir que de l’intérieur. Non pas de la tête, mais du cœur.

Il y a une différence majeure entre penser que l’on s’aime et ressentir que l’on s’aime.

S’il est facile de se dire « je m’aime », il en est une autre affaire de ressentir l’amour de soi, en toute situation. Et justement, la clé de cet amour intérieur est dans le ressenti, ce n’est pas quelque chose de mental, c’est de l’ordre d’une chaleur intérieure.

Les obstacles à la source d’amour intérieure

Ce qui nous empêchent de ressentir l’amour intérieur, se loge dans notre inconscient, dans l’habitude de notre propre jugement. Chaque fois que nous nous jugeons négativement, nous réduisons le débit de notre amour intérieur : « Je m’aime lorsque je réussis, puis je ne m’aime plus lorsque j’échoue. »

Qu’est-ce qui m’empêche de m’aimer ?
« Mes jugements vis à vis de moi-même. »

Il existe tout un tas d’obstacles :
La peur : la peur de perdre quelque chose, la peur de changer…
L’attachement à notre souffrance.
– La culpabilité, parce qu’on a fait le « mal ».
– Les croyances : « Je ne le mérite pas. » « S’aimer, c’est orgueilleux. »

Chaque personne différente, a construit, inconsciemment, ses propres obstacles à son amour intérieur. Ces obstacles s’enlèvent par le pardon intérieur, par l’acceptation, en prenant leur responsabilité et par la lumière de notre conscience.

Ouvrir la source d’amour intérieur est une quête de patience, car nous passons notre temps à l’ouvrir et à la fermer par notre propre jugement sur nous-même. L’amour inconditionnel est la source d’un débit d’amour intérieur constant.

Partager cette page :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.