Catégories
Chemin-qui-a-du cœur Guérison

L’amour inconditionnel, qu’est-ce que c’est ?

De nombreuses souffrances dans nos vies sont liées à une application de l’amour égotique, en lieu et place de l’amour inconditionnel. La différence entre les deux amours est tout simplement une différence d’intention. Est-ce que l’intention de mon amour est conditionnée ou non ?

L’amour égotique

Chaque fois que nous sommes dans l’amour égotique, nous semons des graines de souffrances en notre propre intérieur et chez l’autre. Pour clarifier la différence entre l’Amour égotique et l’amour inconditionnel, je reprends ici, des extraits du formidable livre « La puissance de l’acceptation » de Lise Bourbeau, que je vous recommande chaleureusement.

L’amour égotique relationnel

De nombreux comportements et façons de vivre sont le plus souvent confondus avec l’amour :

# L’affection : On croit qu’une personne très affectueuse est remplie d’amour. Si la personne qui donne des marques d’affection a la moindre attente, ce n’est pas un don d’amour qu’elle fait : elle est plutôt en attente d’en recevoir de l’autre…

# Un grand dévouement : Plusieurs parmi les grands dévoués sont davantage motivés par le devoir, la culpabilité ou la peur. Ils se sacrifient pour une autre personne ou pour une cause importante à leurs yeux, mais le verbe  » se sacrifier » signifie faire la volonté de quelqu’un d’autre.

# L’amour passionnel : Les gens qui croient que l’amour passionnel est le vrai amour sont portés à quitter l’autre au moment où la passion s’éteint pour rechercher une autre passion.

# Faire l’amour : un grand nombre de femmes et certains hommes continuent à croire que l’acte sexuel est une preuve d’amour.

# Le comportement possessif : L’attitude la plus fréquente est vouloir à tout prix le bonheur de ceux que nous aimons. Il y a un juste milieu entre se considérer comme responsable du bonheur de l’autre et être indifférent… Une personne très possessive, voir même jalouse, est convaincue qu’elle exprime son amour à l’autre.

# La pitié : C’est une sensibilité aux souffrances ou aux malheurs d’autrui.

L’amour égotique de soi

L’amour égotique de soi est conditionné par des événements ou des personnes :

« Je m’aime parce que quelqu’un m’aime. »
« Je m’aime parce que j’ai telle médaille. »
« Je m’aime parce que j’ai été productif aujourd’hui. »
« Je m’aime parce que je suis le meilleur. »
« Je m’aime parce que je suis beau. »

L’amour inconditionnel

« La définition de l’amour véritable peut être résumé par le mot acceptation dans tout : s’accepter et accepter les autres dans toutes les expériences de la vie, même si nous ne sommes pas d’accord, même si ça ne coïncide pas avec tout ce que nous avons appris. La notion d’acceptation est une notion spirituelle tandis qu’être d’accord – avoir la même opinion – est une notion mentale. » *

L’amour inconditionnel relationnel 

L’Amour inconditionnel est un amour de l’autre pour ce qu’il EST.
Il ne demande aucune preuve d’amour.

  • Donner aux autres le droit d’être ce qu’ils sont à chaque instant, surtout s’ils ne sont pas ce que je veux qu’ils soient (l’autre est paresseux ou négatif)
  • Accepter la différence des autres sans les juger

« Une attente n’est légitime que lorsqu’il y a eu une entente claire entre deux personnes. »

Si pour répondre à nos attentes, nous avons besoins de quelqu’un d’autre, nous devons nous rappeler que l’autre n’est pas tenu d’y répondre. C’est à nous de trouver le moyen de les satisfaire.

L’autre en disant non, ne fait qu’exprimer ses propres besoins ou ses limites.

L’amour inconditionnel de soi

S’aimer dans sa version positive.
S’aimer dans sa version neutre.
S’aimer dans sa version négative.

L’amour de soi, c’est écouter ses propres besoins, d’abord. C’est s’accepter dans ses propres limites, dans ses côtés positifs, comme dans ses côtés négatifs. S’aimer inconditionnellement, c’est ne plus avoir besoin de se comparer avec une version idéale de soi-même, source de souffrance.

  • Me donner le droit d’être ce que je suis à chaque instant, même si je ne suis pas ce que je veux être (impatient, menteur…)
  • Accepter mes différences par rapport aux autres, sans aucun jugement.
  • Être capable de me faire plaisir même si je ne crois pas le mériter.
  • Me donner le droit d’être humain (avoir des peurs, des faiblesses, des limites…)

L’amour inconditionnel n’est plus conditionné par quoi que ce soit :
« Je m’aime inconditionnellement même si personne ne m’aime. »
« Je m’aime inconditionnellement même si je manque de confiance. »
« Je m’aime inconditionnellement même si je n’évolue pas spirituellement. »
« Je m’aime inconditionnellement même si je m’en veux. »
« Je m’aime inconditionnellement même si j’échoue. »
« Je m’aime inconditionnellement même si j’ai tout perdu. »

L’amour inconditionnel est un amour permanent.
Le but étant de s’aimer dans tout le spectre de possibilité d’Être.

L’amour inconditionnel de la Vie

Aimer la vie dans sa version positive.
Aimer la vie dans sa version neutre.
Aimer la vie dans sa version négative.

S’il est facile d’aimer la Vie, lorsque tout va bien, il est bien plus difficile de l’aimer « hors conditions » de bonheur, alors on développe de l’amertume. L’amour inconditionnel nous demande d’aimer la vie dans l’unité de sa dualité.


[*] Lise Bourbeau – La puissance de l’acceptation

Partager cette page :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *