Catégories
Lois Universelles

Tout est énergie – de la cristallisation de l’énergie subtile à la matière

E=mc²

Einstein a démontré, par son équation « E=MC² », que la masse, la matière n’était que de l’énergie. Ce que nous pensions comme solide n’est en fait que de l’énergie densifié.

Nous sommes des êtres énergétiques

Tout est énergie.
Et nous sommes l’énergie que nous produisons, et que nous consommons. Ce que nous sommes est la masse d’énergie que nous produisons et cultivons le plus.

Nous sommes constitués d’un espace-temps intérieur. Et nous sommes les artistes créateurs de cet espace-temps.

Dans cet espace, nous sommes remplis de masses d’énergie différentes. On y retrouve des masses de peurs, d’angoisses, de joie, d’amour… Ces masses d’énergies sont alimentées par notre intention, notre attention, notre force de conviction, nos pensées, nos paroles, nos sentiments, nos émotions, et nos actions.

Chaque fois que nous donnons notre énergie à une masse déjà existante, elle se renforce.

Et tout comme dans l’espace, nous retombons par gravité intérieure, sur la masse d’énergie, la plus dense. Celle dans laquelle on a investi le plus d’intensité, de conviction, de force, de pensées, de paroles, de sentiments…

En alimentant une masse d’énergie de joie dense, nous retomberons le plus souvent dans la joie. En alimentant une masse d’énergie de dépression dense, nous retomberons le plus souvent dans la dépression.

Le conflit intérieur survient lorsque nous avons une dualité, deux masses d’énergie opposées en nous. Par exemple, une masse de joie et une masse de dépression. La masse négative va régulièrement revenir, par instinct de survie, pour demeurer vivante. La masse d’énergie négative prend la place que je lui donne, que je lui cède. Seule la force de conviction, la volonté, va nous permettre de sortir de son champ d’attraction.

Le combat ne se gagne que par inversion. En nourrissant la masse de joie, au lieu de nourrir la masse dépressive, on augmente la première, jusqu’à un certain point où la masse positive devient notre gravitation première, et la masse négative perd petit à petit son champ d’attraction et son emprise sur nous.

Loi de la manifestation – La cristallisation de l’énergie

Le sens de la densification va de l’énergie subtile à la matière, de l’invisible au visible. Dans le sens contraire, de l’évaporation, la matière se détériore, et retourne au subtile, du visible à l’invisible.

La densification de l’énergie est importante à comprendre, car ce processus explique pourquoi nos intentions, nos pensées, nos sentiments, pourtant bien invisible aux yeux des instruments physique, créent notre réalité quotidienne (notre pouvoir créateur), avec un délai. C’est ce délai, qui nous trompe, et pense que notre vie est le « fruit du hasard ». La matière a pour caractéristique sa lenteur ; le déploiement d’une idée, demande, du temps et de la volonté.

C’est parce que l’on devient ce que l’on pense, qu’il faut maîtriser ses pensées. C’est parce que nous attirons ce que nos sentiments vibrent, qu’il faut nourrir des sentiments positifs.

Notre force intérieure de modification de la matière est la volonté. Et la direction de cette volonté, est orienté par nos intentions, nos pensées et nos sentiments.

De l’énergie subtile à la matière, différences de densifications

L’intention : subtile, et légère, comme une graine invisible.
– La Pensée : subtile, invisible, elle est l’outil de création.
– La Parole : mesurable, par la vibration qu’elle émet dans l’air, elle est déjà une énergie matérialisée.
– Les Sentiments, et émotions : Déjà plus lourd, on les sent dans le ventre, ils sont les couleurs intérieures, et peuvent nourrir ou dessécher notre volonté.
La Volonté : elle est notre force intérieure, notre énergie la plus puissante pour modifier la matière.
– L’Action : elle est le résultat de mes énergies subtiles précédentes, qui se matérialisent.

Exemple : Mon intention est de « créer un livre »
Pour que cette graine subtile se concrétise dans la matière. Déjà, être bien sûr, que cette intention vient du cœur, et non d’une blessure d’un ego en mal de reconnaissance, cela facilitera les choses. Ensuite, c’est l’alignement de cette intention, avec la volonté, au jour le jour, de mes pensées, et de mes actions, qui va permettre sa concrétisation.

De l’invisible (l’inspiration, mes pensées) va surgir le visible, le matérialisé (le livre écrit), par le biais de la volonté. C’est valable pour toutes les créations humaines – l’architecture, l’urbanisme…

La Nature est matérialisé par d’autres consciences

Aussi surprenant qu’il soit, la nature est évidemment le fruit de ce même processus, mais réalisé par des consciences non-humaines. Nous sommes co-créateurs en ce monde, voilà pourquoi il est aussi important de respecter les créations, de ces créateurs « invisibles ». Nous ne les voyons pas, car nous n’avons pas un niveau de conscience assez évolué, et les sens assez bien aiguisés. La différence est majeure, eux créent pour tous, alors nous créons seulement pour nous.

Partager cette page :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.