Catégories
Fragments de vie l'ego et son ombre

La clarté du discernement face à la confusion mentale

Lorsque nous sommes calme, dans la paix intérieur, nous pouvons profiter de la clarté du discernement du mental. En revanche, lorsque les évènements s’enchainent, les émotions se bouculent, la fatigue pèse, nous sommes alors plongés dans une confusion mentale, menant à de mauvaises décisions. C’est pourquoi il est bon de se recentrer intérieurement, afin d’enlever la pression extérieure, pour retrouver une certaine sérénité avant de décider.

En 2015, j’étais à New Delhi, lorsque je suis allé à la gare, pour prendre mon train pour Amritsar. Il y avait un portique métallique de scans des bagages avant de rentrer dans le hall de gare. Je m’apprête à poser mon sac sur le tapis roulant du scan, quand le policier veut contrôler mon ticket de train.

Je lui tends le billet tranquillement, et ne me pose pas vraiment de question, vu qu’il est cinq heures du matin, je suis encore dans le coltard. Puis, après avoir longuement regardé mon ticket, il me demande où j’ai acheté mon billet. Je réponds à une agence de tourisme. Sur ce, il prétend que l’agence n’a pas payé une certaine taxe ferroviaire, et que mon billet n’est pas valable.

Je suis confus dans ma tête, étant donné qu’il est policier, je ne remets pas en doute sa parole. Et je me dis que c’est l’agence qui a dû m’arnaquer. Je suis surpris lorsqu’il m’annonce un montant de deux-mille roupies à payer. Je convertis en euros pour voir clair, et le montant était d’environ vingt-cinq euros. Ce qui m’apparaît très élevé pour l’Inde, et me permet de comprendre que l’arnaque vient du policier. En effet, sa gourmandise l’a trahit.

La confusion mentale brouille le système décisionnel

Alors je me fige un instant afin de remettre mes pensées en ordre. Puis, reprend mon billet de train de ses mains, le remet dans mon sac. Enfin, je ne dis plus rien, lui tourne le dos, et me dirige vers l’autre entrée de la gare, cent mètres plus loin.

Je regarde sur le mur où les horaires sont peints pour le train d’Amritsar. Quand un mec vient me voir et me demande où je vais. Je lui répond Amritsar, et il m’annonce que le train pour cette destination est à l’autre entrée, là où il y a le flic corrompu. Je trouve ça dingue, c’est un véritable complot. Ils sont plusieurs à essayer de m’arnaquer. Le policier a quand même réussi à m’envoyer un rabatteur. Mais dans toute ma clarté de discernement, j’ai assez de jugeotte pour comprendre que les deux entrées mènent à la même gare, et je l’envoie chier gentiment.

Ainsi, cette expérience était intense par sa grande confusion. Du fait de son uniforme officiel de policier, du rabatteur, et d’être à moitié réveillé. Aussi, c’était incroyable de ne pas savoir qui m’avait arnaqué, si c’était l’agence ou le policier. Il y a tellement d’escroqueries, que la seule personne dont je pouvais avoir cent pour cent confiance, c’était moi-même. Et dans ce cas, il faut éviter d’être dans l’émotionnel. Et rester le plus possible calme et clair dans sa tête pour pouvoir analyser la situation, et relever les incohérences.

Partager cette page :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.