Catégories
Chemin-qui-a-du cœur Guérison

Déployer son âme

L’âme est notre partie supérieure, notre partie lumineuse, notre essence d’amour inconditionnel éternel, notre « soi » en psychologie. Elle communique par notre cœur, notre corps, et notre intuition-mentale.

Cependant son amour pour le libre arbitre de notre ego, pousse notre âme à ne pas s’imposer en nous. Voilà pourquoi nous avons besoin de lui donner de l’espace et du silence pour qu’elle s’exprime. Pareillement à un sage, qui nullement ne cherche à s’imposer, mais, est toujours prêt à donner ses réponses lorsque nous lui demandons.

Aligner son ego à l’âme

Ainsi, l’âme vit hors de espace-temps, elle demeure dans l’éternel présent, et connaît notre véritable potentiel. En conséquence, elle nous guide à notre meilleure version de nous-même, elle nous balise le chemin à travers les synchronicités. Elle ne nous fait pas passer par le chemin le plus facile, mais celui qui fera de nous un être libéré de notre dualité négative, de nos peurs, de nos blessures, de nos croyances limitantes…

Le but de notre âme est de rayonner son amour, en alignant parfaitement l’ego à elle-même.
Le but de notre ego est celui que nous déterminons.

Roi de moi

Notre Âme demande de déployer le potentiel d’amour inconditionnel notre ego. C’est la raison pour laquelle elle a besoin que nous soyons résilients, maître de notre mental, souverain de nos émotions, maître de nos pulsions, la volonté du cœur en maître à bord. Et les épreuves que notre âme met sur notre chemin vont en ce sens. Prenez-les comme des examens : est-ce que vous voulez redoubler ou passer à la classe suivante ?

L’âme a besoin que notre ego lui fasse une confiance totale, pour nous « piloter » là est notre véritable place : épanoui dans notre être, au service de l’Amour.

L’âme ne souffre pas

« Une âme ne peut en aucune façon souffrir de quoi que ce soit ! Seuls la personnalité humaine, l’ego humain et l’émotionnel humain peuvent souffrir. Un être humain peut souffrir d’un problème affectif très fort. Ce n’est pas l’âme qui souffre, c’est la personnalité humaine, c’est l’ego humain, c’est tout ce qui correspond aux sentiments et aux émotions humaines. L’âme est au-dessus de la souffrance ! Ce n’est pas non plus l’âme qui souffre d’une quelconque destruction du corps. Ce sont toujours la personnalité humaine, les émotions humaines, les sentiments humains et en fin de compte l’ego qui souffrent. »

Monique Matthieu [i]

L’appel intérieur de l’âme

« Quelque chose nous pousse à nous souvenir, quelque chose en nous sait que nous ne sommes pas ici uniquement pour peiner à la tâche ; quelque chose de mystérieux nous pousse à nous souvenir. Des milliers de portes conduisent à la spiritualité. Que ce soit dans l’éclat de la beauté ou dans les forêts obscures de la confusion et du chagrin, une force aussi sûre que la gravitation nous ramène à notre cœur.
La voie d’accès au sacré la plus fréquente est notre propre souffrance et notre insatisfaction. La rencontre d’une souffrance conduisant à la quête d’une réponse est une histoire universelle. »

Jack Kornfield

Au service de l’amour, l’amour a notre service

En fin de compte, ce mariage entre l’ego et l’âme, c’est du gagnant-gagnant. On est nourri en amour, en même temps qu’on en donne.

Ce que l’on donne, on le reçoit.

À chaque fois que l’on donne par amour, on en ressent l’amour.
Et lorsque l’on donne par culpabilité, on en ressent de la culpabilité.
Ce que l’on donne par calcul, par condition, on en ressent de l’attente, puis de la déception…

Ce qui nous empêche de ressentir l’amour

Finalement, c’est notre propre construction égotique, qui nous empêche de ressentir l’Amour.

Notamment nos blessures émotionnelles, nos croyances et jugements envers nous-mêmes (« je ne mérite pas l’amour »), ou encore l’entretien de nos sentiments négatifs (culpabilité, tristesse, mélancolie…), qui font rempart à l’Amour.

À cause de l’attachement à notre personnalité, nous ne voulons pas voir nos parts d’ombre, et nous abandonner à l’amour nous effraie, car cela réveille la peur de la mort.

Partager cette page :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.