Catégories
Oracle de La Voie du Milieu

Être souverain / Carte 34

Être souverain par l'autorité du coeur.

Roi de moi

Pour être un souverain libre d’exercer son pouvoir, faut-il d’abord s’être libérer de ce qui exercent du pouvoir sur soi. Sinon, je ne suis qu’une marionnette. Par l’autorité, je me détache fermement de ce qui me sabote.

J’arrête d’écouter les mauvais conseillers, je me fais confiance, j’écoute la sagesse de mon cœur et les encouragements.

« Je me libère des énergies qui exercent leur pouvoir négatifs sur moi. »


Voie du milieu

  • Pression intérieure (doutes, peurs, sentiments négatifs…)
  • Le cœur comme souverain.
  • Pression extérieure (entourage, société…)

Est-ce que je laisse trop d’espace à mes doutes, et à mes peurs avant de décider ? Dans ce cas, je dois me détacher de ces énergies et incarner l’inverse.

Est-ce que je suis trop perméable à la pression extérieure ? Dans ce cas, je dois affirmer mes énergies de cœur.


Sortir de l’emprise

Donner du temps et de l’espace intérieur à des énergies négatives, c’est se soumettre à elle.

Être véritablement souverain en son être, c’est avant tout se libérer de l’emprise des énergies négatives. Car c’est dans la nature même de l’énergie négative (l’ombre) de vouloir nous posséder, nous enfermer, nous soumettre à son profit. Ce qui veut dire qu’à la moindre brèche, à la moindre incertitude ou faiblesse, l’énergie négative peut semer sa graine.

Voilà pourquoi, il est nécessaire de gouverner en son cœur, par une autorité ferme, mais bienveillante. On se libère en laissant aller ce qui n’a plus lieu d’être, tout en appelant et en incarnant l’énergie positive que l’on souhaite.

Nourrir le positif pour être souverain

Au contraire, l’énergie positive (l’amour, la joie, le courage, la gratitude… ) nous donne la liberté, et ne va pas se rappeler à nous. Nous avons la liberté de la nourrir ou non. C’est pourquoi il faut être déterminé quotidiennement à nourrir le positif, car elle ne va pas venir s’imposer à l’intérieur de nous pour l’alimenter.

Traditionnellement, le Roi est affilié à Dieu. En cela le cœur est directement affilié à Dieu, pur amour inconditionnel. Le « Créateur » ne veut pas des esclaves mais des êtres souverains au service de l’amour.

Partager cette page :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.