Catégories
Poèmes

Tempo présent

Au présent, parfois, je laisse mes racines boire à mon passé – à mes remords, à mes regrets – pourquoi continuer de puiser dans la douleur ?

Au présent, parfois, j’erre dans le futur – le lieu de toutes les opportunités, le lieu où les narrations de mon esprit s’illusionnent d’un idéal.

Trop de temps pour penser, pas assez pour vivre.
Ne jamais oublier que notre cœur ne bat qu’au présent.

Partager cette page :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.