Catégories
Chemin-qui-a-du cœur Guidance

Où trouver le Divin ?

« L’univers m’embarrasse et je ne puis songer que cette horloge existe et n’ait pas d’horloger. »

Voltaire

Le Divin a mauvaise presse depuis que les déboires de la religion et les calculs de la science l’ont frappé d’anathème. Voici mon point de vue.

Le Divin comprend deux aspects : un féminin (la Source), un masculin (Dieu). Un principe de potentialités, comme le ventre d’un mère (on provient tous d’une mère, du féminin), un principe de fécondité, d’action. Toute concrétisation provient en effet d’une source.

Les deux ne font qu’un, et sont au service du déroulement de l’infini, tendant vers toujours plus d’amour. La spiritualisation de la matière est l’enjeu de l’évolution. En face, toujours le Divin mais dans sa forme inverse : l’involution. Par amour inconditionnel, le Divin a créé son opposé.

« Les feux de l’enfer, et les feux du ciel ne sont pas deux forces différentes, mais les manifestations contraires de la même énergie. »

Pierre Teilhard de Chardin

L’humain dans tout ça ?

L’humanité bénéficie du libre-arbitre, et a le droit de choisir un chemin qui éloigne du Créateur ou au contraire un chemin qui l’en rapproche. L’humain a ce choix : Soit il sert l’Unité, soit il ne sert que lui-même, soit il sert la division. Sachant que en ne servant que lui-même, il finit par servir la division.

Bien souvent, ce qui nous coupe de la Source, se relève être notre propre rancœur, nos propres jugements négatif, notre culpabilité, la peur… et la poursuite aveugle de nos intérêts égotiques.

« La grandeur du fleuve se comprend à son estuaire, non à sa source. Le secret de l’Homme, est dans la nature spirituelle de l’âme. »

Pierre Teilhard de Chardin
Vitrail sagrada familia. Où trouver le divin ?
Devenez le vitrail de la lueur divine.

Où trouver le Divin ?

Un curé qui se promène dans la nature est pris dans les sables mouvants. Alors qu’il s’enfonce jusqu’au aux chevilles, un camion de pompiers passe par là.
– Vous avez besoin d’aide ?
– Ce n’est pas nécessaire, le seigneur me viendra en aide !

Alors que le curé s’enfonce jusqu’à la ceinture, le camion repasse et les pompiers lui reposent la question.
– Vous avez besoin d’aide ?
Ce n’est pas nécessaire, le seigneur me viendra en aide !

Lorsque le curé n’a plus que la tête hors du sable, les pompiers passent une troisième fois.
– Vous n’avez toujours pas besoin d’aide ?
– Ce n’est pas nécessaire, le seigneur me viendra en aide.

Alors le curé s’enfonce complètement et lorsqu’il arrive au paradis, il dit au seigneur :
Je suis vraiment déçu, je pensais vraiment que vous me viendriez en aide. Et le seigneur lui répond : Je t’ai envoyé 3 fois les pompiers, je ne vois pas ce que je peux faire de plus !

J’aime bien cette petite histoire toute simple, car elle nous ramène au concret. Cela nous ramène à notre propre responsabilité d’incarner le Divin sur Terre. Le Divin s’exprime à travers notre cœur, à travers le service à l’Unité, dans l’amour (le liant de l’unité), la joie, l’enthousiasme, la solidarité, le partage…

Dans l’étymologie du mot Dieu, on trouve une racine indo-européenne *deiwos, « divinité », de la base *dei-, « lueur, briller ». Où trouver le Divin ? Dans notre propre lumière, dans notre propre rayonnement.

« Donne au Divin ce qui te sépares de lui. »


– Poème « Puzzle Divin »

Partager cette page :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.