Catégories
Chemin-qui-a-du cœur Guidance

La confiance est la fondation de toute création et échange

Toute construction, et échange repose sur la confiance.
La confiance est la fondation. Tout repose sur elle.

La confiance est la clé qui ouvre toutes les serrures.

Pour preuve, tout le système économique, des échanges est régis par la confiance dans le système monétaire. L’argent n’est qu’un bout de papier, voir même qu’un nombre perdu dans un serveur informatique. Sa valeur ne tient que dans la confiance qu’on lui accorde. Dès que la confiance tombe, le système s’écroule.

La foi en la Vie

La confiance en la vie s’illustre par cet espace sur la peinture de la chapelle Sixtine de Michel-Ange, entre le doigt de l’homme et le doigt de Dieu, qui ne se touche pas. C’est cet espace invisible entre les deux doigts suspendus. La confiance en la vie est quelque chose d’invisible ou alors elle devient une quête sans fin de recherche de preuves.

Cette confiance, c’est tenir le cap de notre vie, même dans les moments douloureux, prendre les événements les uns après les autres, sans les juger. Au mieux, les prendre comme un cadeau, au pire, les prendre comme un défi. La foi dans la vie permet de résister aux tremblements humains et d’aller de l’avant.

Se faire confiance

L’idéal est d’enraciner notre confiance en notre for intérieur, et d’y puiser pour faire face à chaque nouvelle peur, à chaque nouveau défi. La confiance en soi est un acte de foi.

La confiance se nourrit de mots positifs, d’actes positifs, et de défis relevés…

L’enjeu est d’augmenter notre pourcentage de confiance.
Plus notre pourcentage de confiance intérieure se renforce et plus notre accomplissement est sûr.

Les fruits de la confiance sont la patience et la paix intérieure.

La confiance aux autres

Faire confiance est une qualité.
Faire toujours confiance est un défaut.
Ne jamais faire confiance est un défaut.

Marie-Pierre Dillenseger

Partager cette page :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.