Catégories
Fragments de vie l'ego et son ombre

La haine de soi – face à mon ombre

L’enquête était en cours depuis plusieurs semaines, par ce fait : « J’ai l’impression de ne voir que le côté négatif de moi-même. » C’est comme si je filtrais tout mon être pour ne voir que les défauts et ce qu’il faut changer, je ne suis pas objectif vis-à-vis de moi-même.

Une enquête étant une suite de question-réponse, j’ai continué à m’en poser, en état alpha, c’est en dire, en méditation profonde, afin d’obtenir des réponses claires. Pourquoi je me retrouve sans cesse, comme par gravité, dans une situation que je déteste ? Je m’assois sur mon coussin de méditation. En bon investigateur, je me pose la question de Frank Lopvet : « Qu’est-ce que j’aime dans cette situation ? »

La réponse fut brève et rapide : « J’aime me détester. »
Lumière sur mon obscurité : la haine de moi-même.

Je suis choqué par cette réponse. Je ressens que c’est vrai, je sens que c’est mon Ombre, malicieuse, et jouissante. C’est vraiment étrange. Je ressens comme un serpent qui sort de mon côté gauche, espiègle et malicieux. L’auto-sabotage ultime. À la lueur de ces trois mots « j’aime me détester », je peux expliquer beaucoup de mes comportements dans ma vie.

Notre ombre se cache profondément en nous.

Pour la première fois de ma vie, j’ai peur de moi-même. Voilà quatre ans que je médite, que je suis dans le développement personnel, à investiguer ma mécanique intérieure, et j’ai été aveugle à la graine de tous mes maux. L’Ombre de l’ego se cache si bien, qu’il faut un temps plein pour le débusquer.

Je me demande « Comment sortir de cette situation ? »

Il faut apprendre à faire le focus sur mes qualités, cultiver l’amour de moi-même au jour le jour. Pour ne plus alimenter la haine de soi, il faut l’accepter, et alimenter ce que je souhaite : « Je m’aime sans condition » – en pensées, en mots, en actions.

L’erreur est de se détester lorsqu’on a fait des choses détestables. Il faut se pardonner profondément, puis reprendre le chemin de l’amour – donner, partager, servir – non par culpabilité mais par et pour l’amour.

Partager cette page :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.