Catégories
Poèmes

Dans la nuit de la conscience œuvrent les âmes éveillées

Dans la nuit de la conscience,
Les âmes éveillées éclairées par leurs cœurs,
Réveillent les endormis, par leurs lueurs.

Personne n’aime être réveillé.
La lumière est agressive pour celui qui vit dans le noir.
La vérité est agressive pour celui qui vit dans le mensonge.

Les flammes des éveilleurs dévoilent ce qui se cache dans l’obscurité.
L’horreur des cœurs torturés meurtrissant leurs semblables.
Les désespoirs criants de la souffrance sanglante et sans-voix.
Barbelés d’horreurs, étouffant les pleurs des fleurs de l’innocence.

Ces atrocités se multiplient dans l’ombre.
La lumière de la conscience vient réveiller la sensibilité.
Est-ce que cela va s’arrêter ou non ? Tel est notre libre-arbitre.

Parfois, le silence est coupable et la parole salvatrice.
Parfois, le silence est salvateur et la parole coupable.

La nuit retient son souffle.
Bientôt des millions d’âmes viendront ensoleiller l’Aurore.

Partager cette page :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.