Catégories
Fragments de vie L'âme et sa lumière

La protection du Ciel, de l’insécurité à l’Un-sécurité

Il est important de comprendre que le Ciel protège les siens. Afin de cesser d’être dans la peur, et être toujours plus dans la foi. Il s’agit de passer de l’insécurité à l’Un-Sécurité.

J’ai souvent ressenti l’aide providentielle lors de moments dangereux. Comme un parent qui intervient au dernier moment pour éviter la casse. Certaines blessures sont nos leçons de vies, d’autres peuvent être empêcher.

À partir du moment que vous servez l’amour au jour le jour, que craignez-vous ?

Par ailleurs, développer son ressenti et nos perceptions extra-sensorielles augmentent notre sécurité. En ressentant l’énergie, la fréquence des lieux et des personnes, nous pouvons éviter bien des pièges.

La protection du Ciel

Mieux vaut prévenir que guérir

2015. J’étais à Mysore, en Inde, toujours bien décidé à m’auto-détruire, trop rongé par le désespoir. Alors que je flâne dans les environs de mon hôtel, un mec se met à marcher à mon niveau, et me propose de visiter une fabrique d’encens et d’huiles essentielles, j’accepte.

À la fin, il me propose, comme toujours en Inde, d’acheter certains produits. J’achète de l’encens, puis il me parle d’huile de cannabis, me promet que ça défonce bien. Je ne suis pas fumeur, mais sur le coup de toute manière, je n’ai plus vraiment de limite, alors je lui prends un petit flacon. Il donne comme instruction de mettre quelques gouttes sur la langue. Très bien.

N’étant pas pressé d’essayer, je pars du côté du Palace de Mysore, magnifique au demeurant, pour au moins l’apercevoir depuis la grille d’entrée. Je me pose, il fait un soleil de Sisyphe, je me pose à l’ombre et fume une clope.

Un indien vient m’interpeller, on discute le bout de gras, il est professeur de yoga et me propose les services de son ami chauffeur de tuk-tuk, puis au bout d’un moment veut me vendre de la marijuana – oui, Mysore est une ville fumante – je ne lui dit qu’à priori ça ne m’intéresse pas, puis sur le coup, je sors l’huile de marijuana que j’ai acheté, vu que je n’en avais jamais vu auparavant pour lui demander son avis. Là, choqué, il pète un câble et me dit que je me suis fait arnaquer. Il fait des grands gestes, et me dit que ça peut être dangereux pour moi, et que le liquide peut me brûler l’estomac.

Pour preuve de sa bonne foi, il m’emmène avec lui à une pharmacie, demande un certain produit désinfectant et me le montre pour que je compare les flacons. En effet ce sont les mêmes, seulement, le mien n’a plus l’étiquette. Je le remercie, on continue à discuter et je prendrai finalement les services de son ami chauffeur. En effet, la protection du Ciel, passe par l’intention des belles âmes.

J’ai ensuite retrouvé le vendeur initial par hasard dans la rue. Enervé, j’ai poussé une soufflante pour qu’il me rembourse, ce qu’il fera à moitié, sans véritablement m’avouer qu’il m’avait arnaqué.


L’expression de l’insécurité à l’un-sécurité, que je trouve très belle, provient du superbe blog de Laurent Dureau.

Article « La voie du cœur pour connecter à son âme »

Partager cette page :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.